Acquérir hard skills et soft skills en même temps


par Daniel Jarjoura

Alors que la transformation numérique bat son plein, des millions de jeunes et de professionnels se forment tous les jours aux compétences qui leur permettront de comprendre et d'évoluer dans la nouvelle société technologique : apprentissage du code, utilisation d'applications mobiles, compréhension de la Blockchain ou de l'Intelligence Artificielle...

En parallèle, d'autres, moins nombreux, se forment également à d'autres types de compétences : les "soft skills". Par opposition aux "hard skills" définis plus haut, les soft skills, littéralement compétences "molles", sont les compétences humaines ou savoirs-être qui permettent de mieux gérer nos relations avec les autres et avec nous-même. Le développement de l'empathie ou de la résilience, la capacité à communiquer efficacement, la créativité, sont des exemples de soft skills.

Pourtant, alors que les hard skills technologiques sont de plus en plus nombreux et évoluent de plus en plus vite, même pour les spécialistes de l'informatique, comment encore laisser une place à l'apprentissage de soft skills ? Plutôt que de réduire le temps qui leur est consacré ou de les proposer uniquement à une catégorie d'individus (managers ou futurs managers), nous expérimentons depuis 2 ans à la H2 Universityune nouvelle façon d'acquérir des soft skills en les intégrant dans le processus d'apprentissage de hard skills.

Pourquoi systématiser l'apprentissage de soft skills ?

Une de nos convictions, renforcée par de nombreux rapports comme ceux de l'OCDE ou du World Economic Forum, est que l'évolution rapide et incessante des technologies entraîne un besoin de plus en plus grand d'exercer nos compétences humaines. Plus d'empathie et de créativité entraînent de meilleurs produits et services. Plus de collaboration et de communication entraînent un meilleur environnement de travail. Plus de gestion de stress et de gestion du temps entraînent un meilleur bien-être au travail.

Comment intégrer les soft skills dans l'apprentissage de hard skills ?

Si l'enseignement de soft skills est généralement proposé de manière individuelle, nous avons eu l'idée lors du lancement de H2 University de l'intégrer dans notre méthode d'apprentissage. Dit autrement, notre idée initiale était, par exemple, de sortir d'une formation sur la Blockchain en maîtrisant bien entendu la technologie Blockchain mais également en ayant travaillé sur sa capacité de collaboration, de créativité ou de résilience.

C'est entre autre pour cela que nous avons décidé de systématiser la pédagogie en "blended learning" pour toutes nos formations. Si la partie online de nos formations permet aux participants d'acquérir les connaissances "hard" liées au sujet, c'est la session en présentiel qui va leur permettre de mettre en pratique leurs connaissances tout en travaillant leurs soft skills.

Par exemple, nous faisons beaucoup travailler nos participants sur leurs compétences de collaboration et communication lors de nos formations aux outils numériques (comme Office 365 ou Google Suite). Ainsi :

Nous divisons systématiquement les participants en petits groupes pour résoudre, collectivement, des micro challenges où ils doivent utiliser les outils ;

Chaque challenge est designé de façon à ce qu'il ne soit pas possible de les résoudre seul --> les participants doivent donc "copier sur leur voisin" pour arriver à terminer le challenge ;

Dans ce scénario, le rôle de l'intervenant n'est plus de montrer la marche à suivre et de valider la "répétition" mais plutôt de coacher les participants lors de la résolution des challenges et surtout d'observer leurs comportements pour les aider à s'améliorer tant dans l'application de leurs connaissances que dans leurs interactions.

Est-ce que ca marche ?

Nous n'en sommes qu'au début de cette expérimentation pédagogique, mais voici quelques premiers résultats :

  • Les participants sont souvent un peu surpris de nos méthodes lors des sessions pratiques mais la grande majorité rentre rapidement dans le jeu et ressort avec une plus grande satisfaction, notamment lorsqu'ils ne connaissaient pas les autres participants ;
  • Il y a régulièrement des prises de conscience lors des sessions ("dans notre équipe nous pensons tous de la même façon", "je ne pensais pas être aussi déconnecté de mes collègues et clients"...) ;
  • Si l'intégration d'enseignement de soft skills dans nos scénarios d'apprentissage fonctionne bien (notamment ceux liés aux relations interpersonnelles), cette méthode nous oblige à recruter et former différemment nos intervenants ;
  • L'efficacité de notre action sur le long terme est encore à prouver, notamment car nous ne proposons que des formations courtes (0,5 à 3 jours) et il est très difficile de continuer à engager les participants après la session en présentiel.

Nous sommes au tout début de cette aventure et nous allons continuer à partager autant que possible nos expérimentations et nos résultats. Si vous avez expérimenté d'autres façons d'acquérir des soft skills, n'hésitez pas à les partager en commentaire ou à nous contacter directement.

Recevez tous nos articles et bien plus, une fois par semaine directement dans votre boîte mail !